A Roland-Garros, l’égalité des primes est de mise

30 mai

Au tennis, l’US Open a installé l’égalité salariale, du premier au dernier tour, dès 1973. Une championne s’est battue pour cette cause avec acharnement : Billie Jean King. Les autres tournois du Grand Chelem ont fini par en faire autant. L’Open d’Australie en 2000, Roland-Garros et Wimbledon en 2007. Ainsi, l’an dernier, l’Espagnol Rafael Nadal et la Chinoise Na Li ont tous les deux remporté la coquette somme de 1,2 million d’euros pour leur victoire sur la terre battue de Roland-Garros. La prime 2012 est passée à 1,25 million pour chaque vainqueur.

Il va sans dire que ce traitement égalitaire ne plaît pas à tout le monde. Certains diront que, dans la mesure où les joueuses passent moins de temps sur les courts que les hommes et que leur niveau n’est pas identique, l’égalité n’est pas méritée. Selon moi, cette égalité des primes est un symbole d’autant plus fort qu’il est très rare dans le sport, et plus généralement dans le monde du travail. Donc je dis bravo !

Mais attention, dans le reste des tournois, hors Grand Chelem, les joueuses de tennis gagnent toujours moins que leurs homologues masculins. On notera enfin que les stars de la discipline s’en sortent très bien, en cumulant gains sur le circuit et revenus publicitaires. Selon le top 10 des sportives les mieux rémunérées au monde établi par Forbes en 2011, Maria Sharapova arrive en tête de liste avec 25 millions de dollars devant Caroline Wozniacki (12,5 millions de dollars), la pilote Danica Patrick (12 millions de dollars) qui est la seule à ne pas être joueuse de tennis dans les cinq premières du classement, Venus Williams (11,5 millions de dollars), Kim Clijsters (11 millions de dollars) et Serena Williams (10,5 millions de dollars).

Photo : victoire de Virginie Razzano contre Serena Williams, crédit FFT.

About these ads

3 Réponses to “A Roland-Garros, l’égalité des primes est de mise”

  1. SoJo250381 mai 30, 2012 at 3:04 #

    C’est déjà un bon début que l’alignement des primes.

    Par contre, et cela dure depuis un bon moment, je trouve que le tennis féminin n’est pas assez couvert médiatiquement.

    Par exemple, dès que l’on parle de tournoi du Grand Chelem (Roland Garros, Wimbledon, US Open etc.) ou même de tennis tout court, c’est automatiquement au masculin.

    Et je tiens à préciser à ces journaleux que le dernier vainqueur français de Roland Garros est une française, en l’occurrence Mary Pierce et non Yannick Noah, comme ils aiment à le dire !!

    Désolée si mon commentaire peut paraître un peu incisif, mais c’est ce que je pense.

Trackbacks/Pingbacks

  1. La mauvaise passe du tennis féminin « sportissima - juin 10, 2012

    [...] la défense” sur France TV info : j’aime beaucoup la forme de ce papier qui revient sur l’égalité des primes hommes-femmes à Roland Garros, sur l’ennui suscité par les matchs ou encore sur le fameux syndrome [...]

  2. Gilles Simon et l’égalité des primes au tennis « sportissima - juin 27, 2012

    [...] faisait longtemps que l’égalité des primes n’avait pas été remise en cause dans le monde du tennis. Le débat est réapparu hier [...]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 63 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :