Héroïnes d'hier et d'aujourd'hui

Camille Muffat dans le grand bain

On parle beaucoup du retour de Laure Manaudou à la compétition, mais ce n’est pas la seule nageuse française à sortir la tête de l’eau. Camille Muffat, 21 ans, vient de remporter la médaille de bronze du 400m nage libre lors des Championnats du Monde*.

Deuxième chrono mondial de la saison en arrivant à Shanghai, la Niçoise espérait frapper un grand coup ce dimanche. Malheureusement pour elle, c’était sans compter sur le talent de la championne du monde en titre, Federica Pellegrini, auteure d’un véritable récital à partir de la mi-course.

Cette troisième place est en tout cas le premier podium international en grand bassin pour la jeune Française qui aura à cœur de faire peut-être encore mieux sur 200m, sa course de prédilection*. « Cette année, j’ai envie d’être championne du monde, explique-t-elle à France Soir. Après, les Jeux, mes deuxièmes, vont venir rapidement. Je ne sais pas s’il y en aura des troisièmes. On ne sait pas combien de temps ça peut durer. Je m’entraîne beaucoup depuis que j’ai 15-16 ans. J’ai la chance d’être polyvalente, par la suite peut-être si j’ai 23-24 ans et que nager 15 km par jour devient très difficile je pourrais m’entraîner moins, me concentrer peut-être sur les distances moins importantes. Pour l’instant, je suis dans la période où je suis au top de ma carrière, j’ai 21 ans. Je peux m’entraîner beaucoup. Je mise tout sur ces quelques années et on verra par la suite. »

A seulement 21 ans, la Niçoise qui mesure plus d’1.80m a déjà un palmarès très prometteur : double médaillée aux Championnats du Monde 2010 en petit bassin (200m nage libre et 4x200m nage libre), championne d’Europe en petit bassin en 2007 sur 200m 4 nages et multiple championne de France en 2011 (100, 200, 400 et 800 mètres). Sa réussite ? Elle la doit à un entraînement quotidien de 2h30 dans le bassin matin et après-midi. À cela s’ajoute au moins une heure de musculation, de coordination et de gainage. « Le secret, c’est que je m’entraîne surtout pour les 200 et 400m nage libre et ma dose d’entraînement fait que je suis capable de tenir un 800, confie-t-elle à Sport365.fr Sur le 100m, je n’ai pas la technique d’une sprinteuse mais j’ai un bon retour de course. »

Petit détail que la bio-addict que je suis tient à mentionner : Camille Muffat est une adepte des huiles essentielles. Elle fait même partie de la « Team Puressentiel ».

« Ma mère en a toujours utilisées, raconte-t-elle sur le site de la marque. Enfant, j’ai été tout de suite familiarisée aux bienfaits de l’aromathérapie, notamment pour soigner les petits maux du quotidien. Et mon père, kinésithérapeute, y a recours tous les jours pour masser ses patients. Lorsque j’ai un petit bobo, mon compagnon (qui est également nageur) soulage, en quelques points de pression, mes tensions musculaires avec une huile de massage à l’Arnica et à la Gaulthérie. Autrement, dès que je sens que mes articulations ont été trop sollicitées, j’applique localement un gel spécial « articulations » à base de Lavandin, Romarin, Camomille et Eucalyptus. C’est top pour anticiper un problème inflammatoire ou enrayer une douleur. »

La natation féminine a du mal à s’imposer alors que dans le même temps, les hommes excellent. Comment l’expliquer ? « Les filles arrivent à haut niveau plus tôt que les garçons et se découragent à devoir nager cinq à six heures par jour, justifie Camille Muffat sur Sport365.fr Les garçons arrivent à maturité plus tard, vers 17 ou 18 ans. Les retraites de nageuses comme Laure ou Malia Metella ont été difficiles aussi. Quand on faisait quelque chose de bien, ça ne l’était jamais assez parce que Laure avait mis la barre tellement haut. Je commence à tracer un peu ma voie. Je ne suis pas Laure mais si j’arrive à faire le quart de ce qu’elle a fait, je serais heureuse. » C’est tout ce qu’on lui souhaite…

*Actualisation : Camille Muffat a terminé troisième du 200m nage libre aux championnats du monde de Shanghai.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Camille Muffat dans le grand bain »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s