Les femmes dans le sport

Photos : le rugby féminin s’expose à Vincennes

Le bouche-à-oreilles a du bon. Il m’a permis de découvrir hier l’exposition photo « Les Amoureuses du rugby » de Lise Anhoury à Vincennes. Agée de 24 ans, cette étudiante en psychologie est elle-même une amoureuse du ballon ovale.

Match des féminines du RCV contre Grande Synthe, avril 2011

« Ma mère est corrézienne et a toujours aimé le rugby, m’explique-t-elle. Elle m’a transmis le virus, j’allais aux matchs avec elle, pas avec mon père qui est d’origine libanaise donc pas du tout amateur de rugby. Maintenant j’y vais avec des amies. J’ai commencé la photo il y a sept ans par des portraits et des paysages, avant de me mettre à la photo de sport pour concilier mes deux passions. »

L’idée de cette série photo est née l’an dernier, à la fin du Tournoi des VI Nations. « Je regardais l’émission Stade 2 et je me suis rendue compte que l’on ne parlait jamais du rugby féminin, regrette-t-elle. Il n’y a rien non plus en librairies, sauf des livres pour nous expliquer les règles ! »

L’expo de Lise est divisée en deux parties. D’abord des photos de l’équipe de rugby féminine de la ville où elle habite, Vincennes : « Les filles évoluent en Fédérale 2, c’est-à-dire à un meilleur niveau que les garçons, mais on en parle beaucoup moins, même dans les journaux locaux. Je les ai suivies lors d’un déplacement dans le Nord de la France, de l’aller en car au retour qui fut très festif car elles avaient gagné le match. C’était très sympa, ça m’a confirmé ce que j’aimais dans le rugby, l’esprit convivial notamment. Et je peux vous dire que les filles savent aussi très bien faire la fête ! »

Victoire des féminines qui assurent leur maintien en fédérale 2

L’autre partie de l’expo est composée de photographies de supportrices. On en voit par exemple une devant sa télé, une autre qui regarde le fameux Calendrier des Dieux du Stade. « Il faut bien l’avouer, on regarde un peu le rugby pour les beaux mecs, mais il ne faut pas réduire les passionnées de ce sport à cela ! Nous aussi on lit Midi-Olympique… », insiste Lise, avec raison.

Les femmes aussi regardent les matchs !

Les rugbywomen de Vincennes ont tellement apprécié le travail de Lise qu’elles lui ont offert une carte du club et même une place dans la direction de la section féminine. Un premier pas vers les terrains ? « J’essaie de m’y mettre, mais je crois que je suis trop chochotte, j’ai trop peur de m’abîmer ! », avoue-t-elle. En attendant de la voir crampons aux pieds, Lise endosse avec ferveur le maillot de supportrice de l’équipe de France. Et va débuter un diplôme universitaire en psychologie du sport. Une manière là encore d’allier deux de ses passions.

Exposition à découvrir sur les murs extérieurs du cimetière de Vincennes et au « Carré » (rue de l’égalité). Plus d’infos : http://liseanhouryphotographe.blogspot.com/

Concentration et écoute du coach dans le car avant le match.
Publicités

Une réflexion au sujet de « Photos : le rugby féminin s’expose à Vincennes »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s